PROSPECTIVE 2015 DE LA SITUATION ECONOMIQUE

 

 

Contexte international

 Prix du pétrole en baisse

  Cette baisse, qui devrait se confirmer en 2015, représente pour les pays européens un transfert de revenu considérable.
Mais elle renforce la tendance déflationniste.

108$/baril de Brent le 25/07/2014, 52$/baril le 06/01/2015
Prévision du cours moyen du baril de Brent (avec la forte baisse des cours, les prévisions début 2015 sont incertaines et revues à la baisse).

2014

6 premiers mois 2015

102,70$

62$ à 65$

Croissance dans quelques grands pays avancés qui crée un effet moteur

Tels que les Etats-Unis, le Canada ou le Royaume-Uni. Tire la croissance européenne.
Mais risque de nouvelle crise financière

Prévisions de croissance

2014

2015

2016

Zone euro

0,8%

1,0%

1,5%

Grande-Bretagne

 3,0%

2,6%

2,4%

Etats-Unis

 2,3%

3,0%

2,8%

Dépréciation de l’euro

Variation du cours Euro/Dollar :

01/01/2014

01/01/2015

1,38$

1,21$

Chute de 12% sur 1 an ; favorable aux exportations.

Politique monétaire de la BCE stimulant l'économie

  • Taux directeur historiquement bas (0,05%)
  • Anticipation d’une politique de rachat par la BCE d'obligations d'état et d’obligations d'entreprises, par création d’argent frais qui est injecté dans le système bancaire et qui permet l’octroi de nouveaux prêts.

 

Contexte national

  Action publique

L’investissement public en baisse

Sous le coup du plan d’économies de 21 milliards d’euros prévu en 2015, il devrait  poursuivre son recul, de -1,3% en 2014 à -5% en 2015.

Des mesures en faveur des entreprises

  • Maintien du CICE
  • Pacte de responsabilité

Objectif : redonner des marges aux entreprises, grâce à 40 milliards d’euros d’allègement de cotisations et de réductions d’impôts.
Les effets du pacte de responsabilité ne porteront pleinement leurs fruits qu’à partir de 2016.

Entreprises

Les entreprises rencontrent des éléments de conjoncture plus favorables : baisse du taux de financement, baisse du prix du pétrole, baisse de l’euro favorable aux exportations.

Grâce aux mesures de l’état en faveur des entreprises, le choc fiscal subi par les entreprises en 2011 devrait s’atténuer en 2015 pour s’annuler en 2016.
Le taux de marge des entreprises devrait s'améliorer pour passer à 30,9% en 2015 contre 29,7% en 2014.

En recul depuis 2012, l’investissement des entreprises devrait repartir à la hausse.
Prévisions : 2014 : -0,4%, 2015 : +1,3%

Consommation des ménages

Concernant principalement le logement, l’investissement des ménages restera en territoirenégatif (de -7,7% en 2014 à -2,2% en 2015).

 

Evolution de la situation française

Taux de chômage en France :

 

2014

2015

2016

OCDE

9,9%

10,1%

10%

Croissance en France :

 

2014

2015

2016

OCDE

0,4%

0,8%

1,5%

FMI

 

1%

 

 

Au final, dans un contexte de croissance atone et de risque financier important, une année 2015 marquée par de nouveaux éléments de conjoncture positifs pour les entreprises.